Les bénéfices de l’accouchement physiologique sans analgésique

mere_enfant_fusion_peau_a_peauPour la mère

  • Laisser les hormones naturellement sécrétées pendant l’accouchement jouer leurs rôle antidouleur, assouplissant et créateur de lien ;
  • La liberté dans de mouvements pendant le travail ;
  • Une expulsion plus rapide et plus facile grâce au reflèxe d’explusion qui se met en place naturellement lorsqu’on laisse les choses se faire ;
  • Moins d’interventions médicales: péridurale, césarienne et d’épisiotomie ;
  • L’écoute des besoins et le respect du projet de naissance ;
  • Un sentiment d’auto-satisfaction : celui d’avoir été actrice de l’accouchement ;
  • Favoriser la création du lien mère-enfant.

Pour le père

  • Un moyen de trouver sa place de père dès la grossesse grâce à la préparation ;
  • Un moyen de se sentir utile et à sa place le jour J ;
  • Favoriser la création de lien père-enfant.

Pour le bébé

  • Bénéficier des hormones naturellement sécrétées par sa mère qui agissent comme antidouleur chez lui aussi ;
  • Favoriser le lien mère-enfant par le peau à peau immédiate ;
  • Favoriser une1ère tétée précoce (avant les soins du bébé) ;
  • La possibilité d’une oxygénation prolongé par la coupe du cordon ombilical tardif ;
  • Dans certains cas, avoir les premiers soins effectués à côté de ses parents ;
  • La possibilité d’un cododo ou du moins éviter la séparation en nurserie.

 

Les avantages de l’accouchement physiologique

  1. LATTENTE sous categories 4Vivre la naissance de son enfant de façon plus intuitive ;
  2. Laisser la nature faire ;
  3. Respecter la femme ;
  4. Respecter sa volonté pour accoucher naturellement ;
  5. Un environnement moins médicalisé ;
  6. Mettre à disposition un environnement plaisant: musique, bain et autre outils ;
  7. Créer une sécurité affective par la présence du minimum de personne (conjoint et sage-femme) ;
  8. Éviter les interventions médicales ;
  9. Changer de positions tout au long du travail pour trouver la plus confortable à chaque moment;
  10. Pouvoir bouger (marcher, debout) pour que la tête du bébé fasse pression sur le col de l’utérus et facilite la dilatation, vous êtes vous déjà demander comment une position allongée forcée pouvait vous aider? 🙂

La cicatrice d’une césarienne, quelques infos

  • cesarienneParfois un drain est posé au niveau de la cicatrice et retiré vers le 5ème jour ;
  • Les fils ou agrafes de la cicatrice extérieure seront retirés entre le 5ème et 7ème jour ;
  • La cicatrice interne de l’utérus est faite avec des fils resorbables ;
  • Préferez une cicatrice horizontale qui sera cachée à la repousse des poils ;
  • Il ne faut pas exposer la cicatrice au soleil pendant 1 an sinon elle marquera plus ;
  • Surveillez la cicatrice qu’elle ne deviennent ni rouge ni boursoufflée sinon rdv chez le docteur.

Préparation à la naissance en maternité avec une sage femme : la plus courante ( France)

LATTENTE sous categories 2Qu’est ce que c’est ?
Des séances orchestrées par des sages-femmes, le plus souvent en maternité qui permettent aux futurs parents de se sentir « prêts » pour l’accouchement de la maman en répondant, entre autres, à leurs questions.

Quels sont les objectifs de ces séances ?

  • Savoir identifier les signes de début de l’accouchement, quand venir à la maternité
  • Techniques obstétricales et déroulement de l’accouchement : péridurale, déclenchement artificiel de l’accouchement, césarienne, suites de l’accouchement, contraception post bébé
  • Découvrir et travailler le périnée ( ce muscle incroyable qu’on ne découvre qu’enceinte! )
  • S’informer sur l’allaitement maternel
  • Préparer au mieux l’arrivée de bébé : valise, équipement, matériel utile, soins du nouveau-né
  • Cours pratiques : respiration, utilisation du matériel des salles de naissance (ballon, piscine…), relaxation, visualisation de l’expulsion ( sortie du bébé)
  • Visite de la maternité
  • C’est souvent lors de ces cours que l’on apprend à faire la respiration du “petit chien”  🙂 dont vous avez sans doute déjà entendu parler. A propos, peut importe la conviction avec laquelle on vous l’enseigne, si cette respiration ne vous détend pas, elle est inutile pour vous lors de l’accouchement, trouvez vous même le mode de respiration qui vous détend mentalement et physiquement, c’est le but!

A qui ça s’adresse ? quel type de femme/ de couple ?
Les parents à la recherche de nombreuses informations sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement. Incontournable pour les primipares qui ne sont pas accompagnées par une sage-femme libérale.

Le père y a-t-il sa place ?
Evidement !, il peut accompagner sa femme, il ne sera pas le seul.

Comment se déroule une séance / combien de séances?

  • 1 partie théorique dans laquelle toutes les informations vous sont livrées et lors de laquelle vous pouvez poser vos questions ;
  • 1 partie pratique avec des exercices pratiques de respiration et relaxation à refaire chez soi.
  • le nombre de séances dépend de la maternité.

Où se déroulent les séances ? Les cours ont lieu à la maternité dans laquelle vous accoucherez ou chez une sage-femme libérale.

Choisissez les groupes les plus petits possible pour pouvoir poser un max de questions. Max 12 personnes

Préparation à la naissance

Qu’est ce que c’est ? A l’occasion de chaque grossesse, les parents ont la possibilité de se préparer à l’accouchement et à la naissance de leur bébé. Ces séances sont généralement animées par une sage-femme ou un médecin. Elles peuvent être ‘juste’ informatives ou bien aider les futurs parents, et plus particulièrement la future mère, à bien vivre sa grossesse et la préparer physiquement et mentalement l’accouchement.

Quand faut-il s’y mettre ? On peut les commencer dès le 4ème mois de grossesse, quand on commence à sentir bébé bouger.

A quoi ça sert ? Avoir des informations pratiques sur le déroulement des choses, répondre à vos interrogations, savoir à quoi s’attendre, échanger avec des professionnels, rencontrer d’autres futurs parents, préparer le corps de la mère, aider les pères à trouver leur place …

Le père doit-il être présent ? Selon la préparation choisie, le père peut même s’avérer indispensable.

Quels types de préparation existent? La préparation “classique”, la sophrologie ,  le yoga prénatal ,l’acupuncture , le chant prénatal ,  l’aquagym prénatal , l’ostéopathie, l’homéopathie ,  l’hypnose , l’haptonomie, la méthode “Bonapace©” …

Comment choisir sa méthode? C’est un choix hyper personnel qui dépend beaucoup de la manière dont vous vivez la grossesse et dont vous imaginez l’accouchement. Ça dépend également de la manière dont votre couple fonctionne et de vos personnalités. Il faut également savoir si vous préférez une préparation collective ou individuelle.

Combien ça coute ? Les coûts varient en fonction de la préparation mais sachez que 8 séances sont généralement remboursées par l’assurance maladie en France.

4 outils et équipements qui favorisent l’accouchement physiologique

Une baignoire de relaxation à 37° pour :

  • se sentir moins lourde;
  • diminuer la tension musculaire;
  •  atténuer la douleur des contractions par la caresse de l’eau;
  •  améliorer ainsi la dilatation;
  • assurer une mise au monde plus douce pour bébé.

Une table d’accouchement dite physiologique pour :

  • changer de position facilement pendant le travail et l’accouchement;
  • permettre au père ou la sage-femme d’être plus près et actif;

Des lianes de tissu accrochées au plafond pour :

  • Se suspendre et détendre les douleurs au niveau des reins et du dos;
  • Adopter des positions qui soulagent les tensions;
  • Faciliter le travail et la descente du bébé.

Un ballon pour :

  • mobiliser le bassin et l’assouplir en effectuant des 8 assise dessus;
  • apaiser et soulager les contractions;
  • favoriser la descente du bébé;
  • assouplir le périnée.

 

L’accouchement physiologique quèsaco ?

AADc

  • Un accouchement plus naturel, moins médicalisé ;
  • Le respect de chaque femme et chaque grossesse en évitant au maximum d’intervenir inutilement;
  • Une façon de vivre l’accouchement de manière plus intuitive ;
  • Très courant dans les pays nordiques ;
  • Une “façon” d’accoucher qui prend le contre-pied des courants interventionnistes et analgésiques ;
  • Des pôles physiologiques ouvrent au sein de certaines maternités, ce qui permet d’avoir un structure médicalisée en cas de problèmes ;
  • Une préparation à l’accouchement adaptée: techniques antidouleur et méthodes de relaxation;
  • Conseil : Rédigez un projet de naissance pour présenter vos volontés à la maternité ou au professionnel qui suit l’accouchement.

Lire aussi: Les avantages de l’accouchement physiologique

Outils et équipement pour un accouchement physiologique

Les bénéfices d’un accouchement physiologique